Au bonheur des dames

Publié le par Séverine

265732 2733885Auteur : Zola Emile

Edition : L'école des loisirs

Parution : 1985 

Pages : 250

lu en août

 

"Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s'amoncellent, éblouissants, délicats, de faille ou de soie. Tout ce qu'une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des techniques révolutionnaires. Le succès est immense. Mais ce bazar est une catastrophe pour le quartier, les petits commerces meurent, les spéculations immobilières se multiplient. Et le personnel connaît une vie d'enfer. Denise échoue de Valognes dans cette fournaise, démunie mais tenace. Zola fait de la jeune fille et de son puissant patron amoureux d'elle le symbole du modernisme et des crises qu'il suscite. Zola plonge le lecteur dans un bain de foule érotique. Personne ne pourra plus entrer dans un grand magasin sans ressentir ce que Zola raconte avec génie : les fourmillements de la vie."

 

Commentaire :

C'est rare que je lise des livres classiques. Dans le cadre d'un challenge sur Livvraddict je me suis attaquée "Au bonheur des dames" de Zola. J'ai trouvé le début incroyablement long, avec beaucoup trop de détails, pas d'action, ce qui est normal quand on lis un classique de Zola, mais il ne faut pas s'arrêter à ça.

Quand la jeune Denise rentre dans l'établissement "Au bonheur des dames" dirigé par le très noble Octave Mouret on se laisse vite emportée par le tumulte de la mode de Paris au 19ème siècle. J'ai trouvé la relation entre Denise et Mr. Mouret très noble. Des sentiments forts, partagés par ces deux personnes, mais qu'ils ne veulent pas se dévoiler.

Malgré les descriptions trop nombreuses et longues sur les tissus, ce livre est un véritable chef-d'oeuvre d'un classique français.

 

Lu dans le cadre du "baby-challenge classiques livraddict"

 

Publié dans Classique

Commenter cet article

kikine 26/09/2011 00:51


Je suis en pleine relecture en ce moment et pour moi, chez Zola, ce sont les longues descriptions que j'aime le plus, descriptions que je déteste en général dans tout autre livre...


Marmotte 18/09/2011 10:45


Moi c'est justement les descriptions que j'adore dans ce bouquin! Tous ces noms de tissus de vêtements, de couleurs, ça fait rêver je trouve, et on comprend toutes les clientes qui sont éblouies
par Le Bonheur des Dames, même si on les plains un peu aussi parce qu'il faut avouer qu'elles sont poussées à acheter sans pitié!
Je vois que tu es en train de lire Nana, il m'a bien plu aussi (en fait ce sont les deux seuls Zola que j'ai trouvé le courage de lire pour l'instant, alors même que je me suis rendu compte que
j'aimais beaucoup.. comme quoi les a-priori ont la vie dure^^). Bonne lecture :D