Delirium

Publié le par Séverine

57288407Auteur : Lauren Oliver

Edition : Hachette Blackmoon

Publication : 2011

Pages : 452

 

"Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »"

 

Commentaire:

J'avais beaucoup entendu parler de ce livre, je l'ai donc commencé avec grand plaisir.

On suit Lena, 17 ans, qui vit dans un monde où l’amour est une maladie mortelle « déliria amor » qu’il faut  absolument éradiquer. Afin d'éviter la contamination des habitants, le gouvernement a établi autour de la ville des frontières pour éviter que les habitants ne sortent où que d'autres humains inconnus rentrent dans la ville et contaminent la population. Pour éviter cette affreuse pathologie, le gouvernement procède chez les jeunes de 18 ans à « La procédure » l’opération qui les immunise contre la maladie, mais aussi contre toutes formes de bonheur. Jusqu’à cette intervention les contacts avec l’autre sexe sont limités et sous le contrôle d’une personne immunisée.

 

Au départ, Lena compte les jours qui la sépare du protocole afin de ne pas être contaminée, mais ça rencontre avec Alex va tout changer.

 

Je dois avouer que j'ai été dérouté par ce livre, tout d'abord par l'histoire mais aussi par le débit, l'écriture est lente.  

J’ai mis du temps à rentrer dans l’histoire et je peux même dire que je suis rentré dedans qu'à la fin, qui, sans rien dévoiler du livre, est incroyable, je dirais même que ça vaut le coup de lire plus de 400 pages en ayant du mal à rentrer dans l'histoire pour vivre une tel fin. Je suis un peu déçu du livre au vu des commentaires lues, ce n'est pas un coup de cœur pour moi, mais je serai quand même curieuse de découvrir le tome 2. 

Publié dans Jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

Je râle parce que la biblio ne l'a toujours pas acheté ... peut-être qu'il sera dans la commande de la rentrée (mais comme il faudra attendre pour la suite, finalement il n'y a pas vraiment urgence
!)


Répondre