Délicieuses pourritures

Publié le par Séverine

Delicieuses PourrituresAuteur : Oates, Joyce Carol

Edition : J'ai lu

Pages : 125 p.

Date de sortie : 2003

Titre VO : Beats 

 

"Une prestigieuse université féminine de la Nouvelle-Angleterre dans les années 75.
On conteste plus que jamais les valeurs bourgeoises sur fond de drogues, de cigarettes, d'art et de poésie. Gillian Brauer, 20 ans, brillante étudiante de troisième année, voudrait briller encore davantage aux yeux de Andre Harrow, son charismatique professeur de littérature, qui a décidé de faire écrire et lire en classe à ses élèves leur journal intime. Il n'octroie ses compliments qu'aux confessions les plus osées ce qui génère surenchères malsaines et incidents ravageurs parmi des filles survoltées, avides de retenir l'attention - et plus - du maître."

 

 

 

Commentaire :

Je remercie Liyah de m'avoir prêté ce livre. Je ne sais pas quoi dire sur ce livre, il m'a laissé un sentiment étrange.

 

On suit Gillian, jeune étudiante, lors de sa scolarité dans une école de Nouvelle-Angleterre. Gillian tombe sous le charme de son professeur de littérature, Andre Harrow.

Cet amour va aller jusqu'à l'obsession. Un triangle amoureux va alors se dérouler entre Gillian, Andre et sa femme au-delà de la perversité...

 

Je ne vais pas vous dire que je l'ai aimé, je n'ai pas aimé l'atmosphère lugubre et perverse qui règne dans ce livre, je me suis ennuyé à le lire. Mais je l'ai quand même lu jusqu'au bout, car on se laisse facilement entrainé dans cette histoire malsaine.

Publié dans Contemporain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joelle 06/06/2011 11:05


Joyce Carol Oates a toujours le chic pour créer des atmosphères et des situations dérangeantes .... c'est un titre que j'ai noté depuis un bon moment déjà !


Séverine 07/06/2011 09:30



Je ne pense pas que je lirais un autre livre de cette auteur, "délicieuses pourritures" m'a vraiment dérangé!



George 06/06/2011 07:00


les romans de Oates sont souvent très dérangeants, elle a le don de nous propulser dans des univers souvent sombres où la mauvaise nature humaine ressort, mais son style est tellement prodigieux
qu'on est poussé à lire. J'ai commencé "les chutes" ce week-end, et comme toujours c'est un choc ! si tu as envie d'en lire un autre, je te conseille "nous étions les Mulvaney" !


Lia 05/06/2011 23:31


Selon moi c'est là une des caractéristiques des romans de Joyce Carol Oates...à chaque fois que je lis un des ses romans c'est toujours ce sentiment de malaise, de quelque chose de dérangeant qui
persiste. J'ai lu Délicieuses pourritures il y a bien longtemps, et encore aujourd'hui je suis incapable de dire si cela m'a plu. Ce que je peux dire c'est qu'en général les romans de Joyce Carol
Oates ne laissent pas indifférent.